Gérer le baby blues

Ca y est, bébé est là. Petit être fragile, si mignon et qui compte sur vous. Vous devriez être la plus heureuse des femmes... mais non. Votre humeur fait le grand huit : des pleurs succèdent aux rires en une seconde. Angoisse, appréhension, sentiment d'être dépassée, tout se mélange. L'épuisement rend le quotidien et les émotions encore plus difficile à gérer.

Il s'agit de ce que l'on appelle joliment, à tort, le "baby-blues". La première chose à savoir c'est que cela est tout à fait NORMAL. Il survient vers le 5 ème jour après l'accouchement.

Mais cela ne doit pas durer au risque que cela ne devienne une dépression. Un suivi médical devient alors indispensable.

 

Des débuts sereins

Gérer le baby blues

Gérer le baby blues

Il faut parler, exprimer ses craintes, ses peurs sans censure à des personnes de confiance. Un cercle de jeunes mamans est une mine d'informations et de soulagement. Elles seules peuvent comprendre. Votre sage-femme aussi saura vous conseiller.

Nos conseils

  • Reposez-vous dès que possible faites-vous aider... ménage, lessive, repas, déléguez ce qui peut l'être ou fermez les yeux quelques temps !
  • Prenez du temps pour vous... pas grand chose 15min le matin et le soir pour se maquiller, se doucher, marcher ou appeler une amie
  • Parlez, parlez, parlez
  • Pensez à faire vérifier le fer dans le sang ! Un manque de fer (fréquent post accouchement) explique en partie cet état de sensibilité accru

Nos recommandations

  • Formag : du magnesium pour aider le corps à lutter cette nouvelle situation stressante
  • Valverde apaisement : la passiflore vous calmera et permettra de relâcher les tensions
Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.