Des débuts sereins

Les premières semaines après l'arrivée de bébé sont souvent intenses.

Apprivoiser ce nouveau quotidien est parfois une tâche ardue.

Vous trouverez ici de quoi vous aider à gérer 3 aspects de manière optimale pour aborder cette nouvelle vie sereinement.

  • Se remettre de l'accouchement

    Un accouchement, c'est la plus grande épreuve physique d'une vie de femme. 

    Et il faut se remettre ... comme un sportif après une compétition. 

    Souvent, l'euphorie passée des premiers instants, apparaissent les douleurs, les courbatures. Bien évidemment, des anti-douleurs vous seront prescrits.

    Et il faudra vous reposer : limitez au maximum les visites et l'agitation, dormez dès que possible et profitez de votre bébé pendant les moments de calme

    L'homéopathie et la micronutrition ont toute leur place dans cette période de transition pour vous remettre d'aplomb.

  • Bien commencer l'allaitement

    Vous avez choisi d'allaiter votre enfant et les débuts sont souvent déterminants.

    Abusez du peau à peau avec bébé, portez le, sentez le. Cela aidera la montée de lait. De même soyez attentives à tous les signes de faim de bébé et allaitez à la demande.

    Le plus important : une bonne position et des sages femmes à l'écoute et qui prennent le temps.

    Attention, essayez d'éviter la téterelle qui même si elle aide à la prise du sein peut entraver la montée de lait.

    Si une complémentation avec du lait maternisé est nécessaire, demandez à ce qu'elle soit faite à l'aide d'une seringue et pas au biberon, pour éviter toute confusion tétine-sein

    Le plus compliqué dans ce moment riche en émotions est de faire entendre ses envies, ses craintes...Chargez votre entourage de le faire à votre place!

    L'homéopathie ainsi que les plantes seront des alliés précieux pour des débuts réussis

  • Gérer le baby blues

    Ca y est, bébé est là. Petit être fragile, si mignon et qui compte sur vous. Vous devriez être la plus heureuse des femmes... mais non. Votre humeur fait le grand huit : des pleurs succèdent aux rires en une seconde. Angoisse, appréhension, sentiment d'être dépassée, tout se mélange. L'épuisement rend le quotidien et les émotions encore plus difficile à gérer.

    Il s'agit de ce que l'on appelle joliment, à tort, le "baby-blues". La première chose à savoir c'est que cela est tout à fait NORMAL. Il survient vers le 5 ème jour après l'accouchement.

    Mais cela ne doit pas durer au risque que cela ne devienne une dépression. Un suivi médical devient alors indispensable.

     

    Des débuts sereins

    Gérer le baby blues

    Gérer le baby blues

    Il faut parler, exprimer ses craintes, ses peurs sans censure à des personnes de confiance. Un cercle de jeunes mamans est une mine d'informations et de soulagement. Elles seules peuvent comprendre. Votre sage-femme aussi saura vous conseiller.

    Nos conseils

    • Reposez-vous dès que possible faites-vous aider... ménage, lessive, repas, déléguez ce qui peut l'être ou fermez les yeux quelques temps !
    • Prenez du temps pour vous... pas grand chose 15min le matin et le soir pour se maquiller, se doucher, marcher ou appeler une amie
    • Parlez, parlez, parlez
    • Pensez à faire vérifier le fer dans le sang ! Un manque de fer (fréquent post accouchement) explique en partie cet état de sensibilité accru

    Nos recommandations

    • Formag : du magnesium pour aider le corps à lutter cette nouvelle situation stressante
    • Valverde apaisement : la passiflore vous calmera et permettra de relâcher les tensions